Archive pour octobre 2011

Les Amants Parfaits – 13ème Jeu-parti

Samedi 29 octobre 2011

Nous sommes dans le Jardin. La nuit approche et tout n’est que calme et senteur de roses, d’herbes fraiches et fruits mûrs. Même l’eau jaillissante de la fontaine semble vouloir atténuer son joyeux clapotis pour accompagner en sourdine le vent du soir qui s’amuse à mélanger les odeurs du jardin.

Nous sommes nombreux à les attendre, dispersés dans notre « Locus voluptatis ». Il y a là un trouvère au luth étrange, qui improvise des airs pour accompagner les oiseaux. L’ondine, assise dans l’herbe s’amuse en soufflant sur les pétales de rose qui flottent dans le bassin, comme des dizaines de minuscules vaisseaux ballottés par la tempête. Elle plonge la main dans l’eau, la remue et forme un petit tourbillon, et c’est une danse de pétales maintenant. Sur une banquette, la Damoiselle Lointaine a, sur ses genoux, son petit fauve qu’elle grattouille derrière l’oreille pour l’entendre ronronner. Au alentour, dans les bosquets, par petits groupes, nos compagnons et compagnes discutent, en usant de rhétorique malicieuse, des derniers sujets abordés lors de nos précédents rassemblements. Leurs doux affrontements verbaux ne les empêchent pas d’observer à la dérobé des damoiselles qui, sur un air qu’elles chantonnent, viennent de se prendre par les mains et dansent en rond. En retrait depuis un moment, un jongleur, dans son superbe costume de charivari, une crécelle à la main, s’avance aussi pour les contempler. Et soudain, Blondes et Brunes, cheveux et robes s’envolent. Branle gay! Danse de fête jusqu’à s’en couper le souffle! Cela finit dans des rires, puis le calme revient.

manesse_amants_chasse fauconEt c’est à cet instant qu’ils arrivent.
Lui, sur son destrier noir. Elle, sur son palefroi immaculé. Ils se donnent la main, leurs montures marchant l’amble. Sur son poing droit, la Dame porte un faucon. L’homme est accompagnée d’un dogue, aussi blanc que la haquenée que monte sa Domna, et qui porte un collier serti de pierres précieuses. Le chien vient jusqu’à moi, me renifle, puis pose sa truffe dans ma paume offerte. Enfin il s’allonge à mes pieds alors que je me lève pour saluer les Parfaits Amants. Tous, dans le Jardin, s’inclinent à présent et ils acceptent notre hommage par un sourire.
Il me dit :
- Nous venons sur ton invitation, car nous avons entendu parler de ton jardin et des inestimables personnes qui s’y croisent.
Elle me regarde, sourie, et ajoute :
- Ton ambition de faire reverdir le Jardin Courtois était téméraire, chevalier, et voilà que s’y côtoie de chères âmes. Ta quête, digne d’un vrai fidèle d’Amour, sera bientôt accomplie.
Je m’incline de nouveau.
- Vous me faites trop d’honneur. Je ne suis, en ces lieux, que le serviteur de ceux qui m’honorent de leur amitié et daignent consacrer du temps aux jeux que je propose. Cela me remplit de joie et mon bonheur est à son comble de vous recevoir. Afin de fêter dignement votre visite, je propose à notre assemblée mon jeu-parti préféré.

Une Dame assise entre trois soupirants gratifie l’un d’une œillade, le deuxième d’un serrement de main, le troisième d’une pression du pied sous la table. Lequel à été le plus favorisé?

Le son d’un tambourin et d’une cornemuse se rapproche.

« Nous allons réfléchir à ton jeu, me dit-Il, mais avant cela, nous nous seront agréablement épuisés à la danse, si tu le permets »
Comment refuser? Je m’approche pour tenir leurs deux montures.

roman de la rose carole

Le maitre d’armes ou l’exercice de l’epee seule dans sa perfection – Liancour.

Jeudi 20 octobre 2011

liancourt exercice epee seule

Cet ouvrage est le tome I d’une série de reproductions de traités d’escrime permettant aux adeptes de l’escrime artistique l’acquisition de reproductions des manuels historiques de travail à peu de frais.
Dans cet édition, vous trouverez une  brève analyse de l’ouvrage, ainsi que la copie complète du traité d’ André Wernesson, Seigneur de Liancour. Ecrit au début de sa carrière, en 1686, ce traité fit sa notoriété et lui permit de devenir un des personnages les plus connus de l’histoire de l’escrime française.

Préface et Analyse, en français, par Maitre Michael Müller-Hewer. Cliquer sur l’image pour le commander : « impression sur commande »

liancourt portraitliancourt traité dessin

liancourt

Amadis – Stage d’interpretation vocale et instrumentale – 16 au 21 avril 2012

Lundi 17 octobre 2011

Amadis propose un stage sur Ars Nova Française :

du 16 au 21 avril 2010 à Lissac-sur-Couze (19600)

stage amadis 2012

Ce stage est destinée au chanteur ou instrumentiste confirmé et aux ensembles constitués, désirant approfondir l’interprétation et la connaissance du répertoire français du XIVème S.

Tous les détails  sur ce site