Archive pour mars 2014

Stage : Commedia dell’arte – Le passage de l’improvisation au canevas – 26 et 27 avril 2014

Vendredi 28 mars 2014

1_4pantalone_gallica

Fortuna vous propose un nouveau stage :

Commedia dell’arte

Le passage de l’improvisation au canevas

Les compagnies de Commedia dell’Arte pouvaient monter jusqu’à quarante spectacles par an. Elles avaient élaborer différentes techniques pour créer une pièce en quelques jours. La principale étaient le travail du canevas. Le Capo comico ou chef de troupe proposait un canevas aux comédiens, cela consistait à décrire la situation de départ puis à donner une trame contenant l’ordre des scènes avec les entrées et sorties des personnages et une explication sommaire sur le contenu des scènes .

Ensuite revenait aux comédiens le travail de « remplissage » par l’improvisation.arlequin

On y rajoutait également du spectaculaire : chant , danse , combat , acrobatie …

et on obtenait ainsi un spectacle qui pouvait être donné au public.

Evidemment il fallait plusieurs années d’apprentissage aux « comédiens de l’art » pour atteindre une maîtrise suffisante dans tous ces domaines.

Pour ce nouveau week-end de stage, dans la suite de notre stage de mars 2013 nous continuerons le travail des fondamentaux : l’improvisation, les personnages de commedia, le jeu masqué et nous poursuivrons avec une nouvelle étape : le passage de l’improvisation au canevas ; où comment élaboré des courts scénarios en améliorant et en étoffant les propositions d’improvisations pour élaborer des scènes plus complètes qui mis ensemble avec quelques lazzis, extraits de répertoire classique et effets spectaculaires commenceront à donner l’idée d’un véritable spectacle de commedia.

Le répertoire classique bienvenu serait celui des comédies de Molière , Goldoni ou Shakespeare que connaîtront les stagiaires …

2zanni

Intervenant : Stéphan Debruyne de la compagnie À tout va !

STEPHANESes études théâtrales à l’université Paris 8 à peine achevées, il rencontre Carlo Boso en 1996 dans le cadre d’un stage organisé au sein de la compagnie du Mystère Bouffe à Paris. Il se passionne immédiatement pour cette forme théâtrale où l’acteur devient auteur par le biais de l’improvisation et où l’apprentissage des techniques (jeu masqué, chant, escrime, pantomime, acrobatie, danse, musique, etc..) permettent un théâtre total drôle, percutant et tellement efficace auprès du public.
Carlo Boso lui propose de rejoindre sa troupe et il va travailler de manière récurrente avec lui (Horatio dans La Folie d’Isabelle, Freddy dans Quai Nord, Roméo et Brighella dans Les Amants de Vérone, Cinzio dans Scaramouche). Ses années passées près du « maître» achèveront sa formation sur la Commedia dell’Arte. Durant ces années il travaille également le chant classique avec Benoît Combes et Samuel Muller, se forme à l’escrime-spectacle avec Maître Heddle Robboth et Maîtres Camboni et Rostain et à la pantomime avec Pavel Ruba.
Formé au clown par Gabriel Chamé en 1999, qui le mettra en scène dans le rôle de Protée dans Les Deux Gentilshommes de Vérone de Shakespeare, il se spécialisera dans un théâtre comique, exubérant et poétique qui rend possible une critique de notre société avec humour et distance. En 2003, Jean-Hervé Appéré avec lequel il joue sous la direction de Carlo Boso, crée Comédiens et compagnie et lui propose d’intégrer la troupe.
Cette aventure se poursuit autour du théâtre classique, de la  Commedia dell’ Arte et de l’opéra : plus de 600 représentations.

Depuis 2000, Stéphan Debruyne dirige des ateliers et stages de Commedia. En 2004 il enseigne au Studio Alain de Bock à Paris jusqu’en 2008 où se forme la compagnie À Tout Va ! du désir des élèves de créer et de jouer ensemble.
La commedia dell’arte est apparue au XVe siècle : elle tient ses racines des fêtes du rire qui sont à la base de grands carnavals.
Les représentations eurent d’abord lieu sur des tréteaux avec un comique principalement gestuel (pitreries). Dans la comédie improvisée, le discours est sans cesse renouvelé, les acteurs s’inspirent des circonstances et des drames contemporains et font de la pièce qu’ils représentent une œuvre changeante, incessamment rajeunie.
Les types comiques sont les mêmes que ceux de la comédie italienne : ses masques et ses bouffons s’y retrouvent. Il y a d’abord les quatre types principaux : Pantalon, le Docteur, le Capitan, et les zannis ou valets, avec leurs variétés de fourbes ou d’imbéciles, d’intrigants ou de poltrons ; puis les amoureux, les Horace, les Isabelle ; enfin les suivantes, comme Francisquine.

Ce stage vous est proposé le week-end du 26 et 27 avril 2014 de 10 h à 17 h
(pause déjeuner de 1 h)
À la  Maison pour tous (MPT) Marcel Bou
8-10 rue du docteur Sureau
93160 Noisy-le-Grand

Inscriptions par mail : association.fortuna@gmail.com

ou par téléphone au 01 43 04 44 73

(nombre de place limité)

80 € par personne pour les deux jours
paiement sur place

Stage de théâtre – Conter, ou l’art du mensonge vrai – Les Photos

Samedi 22 mars 2014

Voici quelques photos du stage « Conter, ou l’art du mensonge » , organisé par Fortuna. Nous remercions notre intervenant, Philippe Penguy, pour ce stage si chaleureux et plein de découvertes.

Plus de photos sur notre page Facebook