Des pirates et des mousquetaires à Noirmoutier. 18 juin 2011

Imaginons le quai Jean Bart par un tranquille après-midi de l’an de grâce 2011.

Quelques mousquetaires anachroniques se promènent et font quelques manœuvres afin d’amuser le chaland. Puis ils quittent les lieux après avoir bombé le torse et quelque peu frimé…

Un navire à l’aspect inoffensif, nommé « Le Sourire » arrive paisiblement au port.

Les commerçants et les habitants de Noirmoutier vaquent à leurs occupations, les badauds badent, les enfants jouent.

Tout va pour le mieux… Lorsque soudain !

Sur le pont du sourire jaillissent des pirates sauvages et menaçants, armant leurs pistolets, faisant feu sur la foule. Leur capitaine se tient à leur tête, et il est sans pitié.

Lorsque le navire est à quai, les pirates débarquent et se ruent vers la ville et ses habitants qu’ils comptent bien dépouiller de leur bien. Leurs sabres, leurs épées et leurs poignards ne sont pas les moindres de leurs atouts.

On crie, on court, on se débat…

Enfin arrivent les mousquetaires en garnison ! Les pirates hésitent, indécis. Tant pis, le sort en est jeté et, tels des requins furieux, ils se jettent sur les troupes royales.

Au premier choc, celles-ci reculent, effrayées et en sous-effectif. Mais les encouragements de la foule leur redonnent un peu de cœur au ventre. Alors, vexés, les mousquetaires chargent et forcent les pirates à rembarquer. Le combat à présent fait rage, sur le quai comme sur le pont du bateau, des cales surgissent les femmes-pirates, redoutables et se battant encore plus férocement que les hommes.

Des hommes tombent à la mer, blessés, la poudre tonne. Des défis sont lancés, et des duels voient le jour sous les encouragements des autres combattants…

Jusqu’au bout, l’issue du combat restera incertaine…

Spectacle écrit et mis en scène par la Compagnie Cyclone, avec la participation des escrimeurs de Fortuna et un prompt renfort de L’Usivry Escrime.

En complément de la galerie ci dessous, plein de photos sur notre page Facebook.


Laisser un commentaire