Invitation dans le Jardin Courtois en forme de mise au point.

Une fois encore, je vous invite à nous rejoindre dans le Jardin Courtois, où quatre jeux vous attendent déjà.

Votre participation peut prendre toutes les formes, pourvue qu’elles soient en relation avec nos propos. C’est l’occasion de vous créer une identité courtoise…ou pas, d’inventer un personnage  lors de nos débats ou bien de répondre directement en votre nom, de donner votre avis avec sincérité ou avec un détachement amusé, de répondre en poésie comme Gaulcem ou Scaevola, qui tiennent ici, par choix, le rôle de Troubadour, ou bien de préférer la prose.  Vous pouvez répondre sur un ton léger, avec les comportements de notre époque, ou bien en tenant compte des mœurs de l’époque médiévale. Ce peut être l’occasion d’échanges érudits sans prétention comme nous l’a permis Messire Amaury de Bailleul (cherchez!).  Les anachronismes sont tolérés, comme dans les chants de nos deux poètes qui citent les antiques comme les héros de Molière ou de Cervantès.
Notre Jardin se veut un lieu permettant de découvrir de façon ludique les règles de la Fin’amor et de développer son sens de la dialectique, en s’amusant à défendre un point de vue auquel on croit… ou pas.

Votre commentaire ne sera pas tout de suite visible. La raison n’est évidemment pas une volonté de censure mais une modération qui évite le retrait, à posteriori, de spams qui représentent la moitié des réceptions sur le blog.

Venez vous joindre à Dame Laudine et Mairin LeFay, à la mystérieuse Dame au masque d’oiseau, à Messires Amaury de Bailleul et Estienne de Frouard, et à nos troubadours Scaevola et Gaulcem Faidit.

Tristan_IseultEn ce jardin, je suis maître de cérémonie, les Dames règnent par leur bon vouloir et les amis sont les bienvenus.

Lorsque vous aurez finit de vous promener dans notre jardin, vous pouvez visiter le blog de Fortuna. Si vous souhaitez y déposer des informations (dans l’esprit de ce blog) vous pouvez me contacter.

Et bientôt un cinquième jeu.

Une réponse à “Invitation dans le Jardin Courtois en forme de mise au point.”

  1. Gaulcem Faidit dit :

    Le preux chevalier de rouge vêtu,
    Dans son Jardin Courtois très bien tenu,
    Nous offre la vertueuse occasion
    De parler d’Amour et de la Passion !

    Grace lui doit être rendu,
    Pour son génie et ses vertus.
    Sur de biens beaux et fabuleux sujets,
    Il autorise tous à disserter !

    Quelque soit nos vraies opinions,
    Yves nous offre joie et liberté
    De défendre nos positions
    Avec sérieux ou avec légèreté !

    Vous qui, dans ce jardin entrez,
    Vous êtes par lui, tous conviés,
    A répondre en prose ou en vers
    Comme Feu Molière ou Feu Homère.

    Et si votre raison un moment, s’évapore
    Laissez donc parler votre cœur,
    Il a des raisons que la raison, elle, ignore,
    Vous répondrez avec ardeur !

    Louons donc Yves, notre grand Héros,
    Qui chante en son beau Jardin Courtois,
    Le même amour qu’Hélène de Troie,
    Avec Passion et Joie, ses purs joyaux !

Laisser un commentaire